LES ÉPICES

                                   LE POIVRE

 

                     L’or noir aux mille variétés fut exporté de l’Inde vers la Grèce, la Phénicie et toute l’Europe dès la haute Antiquité. Le commerce du poivre permit de développer de nombreux ports et sa valeur marchande fut si importante qu’il servit bien souvent de monnaie d’échange.

Noir, blanc ou vert, le poivre contient de la pipérine, une molécule qui lui donne son goût piquant. La pipérine aurait un effet positif sur la tension artérielle. De plus, elle stimule favorablement les enzymes digestives du pancréas, améliorant ainsi l’absorption des nutriments par l’organisme et diminuant significativement le temps du transit intestinal. D’ailleurs, c’est bien pour ses facultés digestives qu’il est couramment utilisé dans la médecine ayurvédique.

 la pipérine stimule également la production d’endorphines dans le cerveau et agit comme un antidépresseur naturel. Le poivre noir est également antiseptique, expectorant et même aphrodisiaque.

                                              

                                  LE CURCUMA

 

                  

C’est la super épice par excellence, consommée depuis plus de deux mille ans en Inde pour se soigner et améliorer l’état de la peau ; ses incroyables qualités ont été depuis longtemps reconnues par la science.

La curcumine est le principal ingrédient actif de cette poudre jaune orangé. C’est l’un des antioxydants les plus puissants pour lutter contre le vieillissement de la peau. Il renforce également le système immunitaire et c’est un puissant dépuratif sanguin, très efficace pour les excès de cholestérol. Autre avantage : le curcuma est bénéfique pour la digestion et combat efficacement les maux de ventre ou les nausées.

Encore plus étonnant, la curcumine est efficace pour ralentir le développement de la maladie d’Alzheimer car elle diminue l’inflammation et l’oxydation dans le cerveau. Elle permet également d’accélérer le temps de récupération des accidents vasculaires cérébraux.

Petite astuce : utilisez du poivre noir avec du curcuma, cela contribue à augmenter l’absorption de la curcumine dans le corps

LA CANNELLE

La cannelle provient de l’écorce interne du cannelier et sa saveur sucrée en fait une épice de choix pour les enfants ! Elle soulage les problèmes de digestion par ses propriétés antispasmodiques. Grâce à son action dépurative, elle aide à éliminer les toxines et combat les parasites intestinaux.

De la famille des lauriers, comme en témoigne sa feuille (légèrement aromatique), le cannelier est cultivé principalement aux Antilles, au Brésil et au Sri Lanka. On coupe l’arbre à la saison des pluies, au moment de la montée de la sève, quand l’écorce se gorge d’huiles essentielles. On détache alors délicatement la partie intérieure de l’écorce, qui s’enroule ensuite lentement sur elle-même pendant le séchage.

L’usage de la cannelle remonte aux racines de l’ayurvéda, cependant même en Europe on la retrouve mentionnée dans les traités de botanique antiques, de Rome au Moyen-orient en passant par la Grèce. Elle fait partie des épices précieuses rapportées d’Inde par les caravanes : pas de festin sans elle au Moyen-Age !

Expectorante et antiseptique : très efficace dans le traitement des rhumes, grippes, bronchites et autres congestions du système respiratoire. Voir la posologie ci-dessous.

Digestive : stimule et renforce l’agni (capacité digestive), sans provoquer de brûlures gastriques ou autres inconforts de type Pitta.

Carminative : aide à prévenir et éliminer les gaz et ballonnements. A cet effet, en ajouter dans toutes les recettes sucrées.

Anti-acide : pour les Pitta qui ont des aigreurs d’estomac, mais qui ont toujours froid, la cannelle est un bon compromis qui fait circuler la chaleur.

Antiseptique : pour le mal de gorge, mélanger 1/3 de c. à c. de cannelle est poudre dans une cuillérée de miel.

Analgésique : pour les maux de ventre et autres contractions, la cannelle peut soulager.

 

LE GINGEMBRE

 

 Le gingembre est l’une des plantes centrales de la médecine ayurvédique.

L’épice favorise un bon système digestif et combat efficacement nausées ou autres vomissements – notamment ceux de la femme enceinte – Il possède également des propriétés antibactériennes et antivirales très intéressantes. C’est par exemple un remède apaisant pour les maux de gorge causés par les rhumes et la grippe. Parce que le gingembre est un puissant anti-inflammatoire, il contribue à réduire les douleurs musculaires, notamment celles de l’arthrite. Il est globalement un excellent tonifiant et fortifiant de l’organisme.En outre, il est riche en minéraux : manganèse, phosphore, magnésium mais aussi calcium, sodium et fer…Pour info, : ses vertus sont renforcées lorsque le gingembre est associé au curcuma ou à la cannelle

LE CUMIN

Avec cette saveur chaude piquante, un peu âpre, un peu poivrée, le cumin sent l’anis et le citron. Il convient parfaitement aux plats de tomates, céréales et légumineuses, car il en facilite l’absorption. En effet, il stimule la digestion des aliments, évite flatulences et lourdeurs d’estomac et améliore l’assimilation des matières grasses.Le cumin contribue également à détoxifier le corps et il est très efficace pour les troubles respiratoires comme l’asthme et la bronchite.

Comme la cannelle, il est un allié des diabétiques puisqu’il contribue à maintenir des niveaux de glycémie stable. Enfin, le cumin est également une très bonne source de fer, de vitamine C et de vitamine A.

 

LA CARDAMONE

 

« Reine des épices » pour les Indiens, elle est très utilisée par les yogis pour stimuler le coeur et l’esprit. Les gousses, qui contiennent 3 rangées de grains, sont récoltées avant maturité puis séchées au soleil.

La cardamome agit principalement sur la sphère digestive. En effet, elle est carminative : elle évite les ballonnements et les flatulences et lutte contre la mauvaise haleine.

C’est un tonique nerveux qui donne un coup de fouet à l’organisme et permet de lutter contre la fatigue.

Tres bon dans le thé tchaÏ Indien

LES GRAINES DE MOUTARDE

Mieux connue en Europe sous forme de condiment, on peut aussi consommer les graines et les feuilles de la moutarde car elles contiennent 10 fois plus d’antioxydants que la moutarde préparée ! Véritable « pièges à radicaux libres », elles luttent contre le vieillissement des cellules.

Autre intérêt : les graines stimulent la production de suc gastrique et de salive ce qui a pour conséquence de fluidifier le système digestif.  Les graines de moutarde sont aussi une bonne source de sélénium ; elles sont riches en calcium, souffre, phosphore, potassium et vitamine A et C

Une astuce ! Quand vous faites chauffer une matière grasse dans la poêle versez des graines de moutarde, cela permet d'annuler les effets toxiques de la haute temperature sur les matières grasses.

LE FENOUIL

 

On m’emploie pour mes qualités gustatives mais on m’utilise aussi pour les bienfaits pour la santé que je renferme.

On m'utilise pour stimuler l’appétit mais aussi pour mes propriétés digestives. Je viendrais donc apaiser notamment vos ballonnements, calculs biliaires, troubles intestinaux, problèmes d’aérophagie ainsi que vos maux d’estomac.

Je suis l'allié de toutes les décoctions calmantes utilisées en cas de coliques ou encore de douleurs au ventre.

De par les phyto-œstrogènes que je comprends, je favorise également la lactation chez les femmes qui donnent le sein. 

L’eau de fenouil est aussi considérée comme étant carminative et diurétique.

LA CORIANDRE

La coriandre est une plante annuelle aromatique qui pousse partout dans le monde, mais avec des origines en Méditerranée et en Asie occidentale.

Elle est unique parce qu’elle est à la fois une herbe et une épice, cette dernière provenant de graines de coriandre, séchées et utilisées en totalité ou sous forme de poudre.

La coriandre permet la réduction des gaz dans l’estomac et les intestins, la stimulation de la digestion et le traitement des spasmes des muscles lisses, comme ceux de l’estomac.

Dans la médecine ayurvédique, les graines de coriandre sont souvent combinées avec carvi, cardamome, fenouil et/ou des graines d’anis pour traiter les troubles digestifs.

Les feuilles, elles, ont traditionnellement été considérées comme un stimulant de l’appétit et également appliquées sur la poitrine pour traiter les douleurs thoraciques et la toux